Hoang-Quang Dao

Donner une énergie plus positive : vouloir proposer, partager, créer du lien… mon blog.

Utilisateur et superstition

Posted by hoangquangdao sur 29 novembre 2010

Pour certains utilisateurs, l’ordinateur est insondable ce qui les conduit à faire des hypothèses bizarres qui provoquent autant d’effet sur leurs propres actions. Voici quelques croyances irrationnelles de ces utilisateurs.

Un peu de psychologie

Définition de la superstition (source Wiki) : une croyance n’est pas fondée sur la raison humaine ou les connaissances scientifiques, que les événements futurs peuvent être influencés par le comportement d’une certaine façon magique ou mystique.

En 1947, le psychologue BF Skinner a rapporté une série d’expériences dans lesquelles les pigeons poussent un levier au hasard qui pourrait leur donner une boulette de nourriture, ou rien. Skinner a trouvé, après un certain temps, que certains des pigeons ont commencé à agir bizarrement avant de pousser le levier. Un se déplaçant en cercles dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, un autre bloquant à plusieurs reprises sa tête dans le coin supérieur de la cage, et deux autres balançant la tête d’avant en arrière dans une sorte de mouvement pendulaire. Il a suggéré que les oiseaux avaient développé des «comportements superstitieux» en associant l’idée d’obtenir de la nourriture à quelque chose qui leur arrivait de faire quand ils en avaient réellement eu – et ils ont conclu à tort que si ils le refaisaient à nouveau, ils étaient plus susceptibles d’obtenir de la chance. Ils faisaient une sorte de danse du grain pour améliorer leurs chances.

Bien que les utilisateurs d’ordinateurs sont sans doute plus intelligents que les pigeons, les utilisateurs qui ne comprennent pas vraiment comment fonctionne un ordinateur peuvent également communiquer à tort, une action de leur succès (et de le répéter), ou l’associer à l’échec (et l’éviter comme la peste). Voici quelques-unes des superstitions d’utilisateur que j’ai rencontré.

L’utilisateur et ses superstitions

1: Refuser de rebooter

Certains utilisateurs semblent considérer qu’un ordinateur qui fonctionne et qui fait tout ce qu’ils veulent comme une sorte de miracle, obtenu contre toute attente, et qui a peu de chances d’être répétée … certainement pas par eux. Alors un Reboot ? Jamais de la vie ! Si ce n’est pas cassé, ne le répare pas. Pourquoi prendre le risque ?

2: La peur excessive de la mise à jour

Exercer la prudence quand il s’agit de mises à jour est une bonne idée. Mais certains utilisateurs vont bien au-delà, dans le domaine de l’irrationnel. Même si cela peut arriver de vivre une ou deux mauvaises expériences de mise à jour, en particulier, si une mise à niveau cause des problèmes qui ne semblent pas être liés à la mise à niveau elle-même, cela peut conduire à une peur superstitieuse de changement, car il confirme leur croyance qu’ils n’ont aucune idée de la façon dont l’ordinateur fonctionne vraiment – et donc aucune chance de bien juger si une mise à niveau en vaut la peine ou tout simplement d’avoir des ennuis. Mieux vaut rester loin de tout changement à tout, non ?

3: Répétition instinctives de commandes

Ce sont les gens qui par exemple, lorsque leur impression tarde à sortir, commencent à pilonner les touches. Ils traitent l’ordinateur comme un enfant récalcitrant qui n’en ferait qu’à sa tête ou ne les écouterait pas. Les utilisateurs peuvent avoir l’impression que cette superstition est justifiée parce que l’ordinateur semble parfois les ignorer – quand il ne parvient pas à exécuter un double-clic. Ou cela peut venir d’un vague souvenir d’une aide compétente qui leur avait simplement dit : « Essayez à nouveau »

4: Le fait d’insister sur l’utilisation d’un matériel particulier lorsque d’autres matériels sont également libres

Quand bien même les services support fournissent aux utilisateurs de multiples équipements – ordinateurs, imprimantes, serveurs, téléphones – les utilisateurs développeront des choix préférés. Certains utilisateurs concluront même, en fonction de leur expérience antérieure (ou parfois simplement basé sur la rumeur), que seul ce matériel particulier fera l’affaire. La beauté de l’interchangeabilité est du gaspillage sur eux.

 

5: « je l’ai cassée ! » certains utilisateurs assument quand quelque chose va mal, mais beaucoup blâment l’ordinateur pour tout problème (ou ils blâment le service informatique).

Les utilisateurs n’imaginent pas toutes les tâches minuscules, nanométrique qui se produisent dans un ordinateur pour accomplir ce qu’ils désirent et aux nombres d’opérations à effectuer dans le bon ordre pour atteindre le résultat avec succès, il y a beaucoup de chances pour que les choses se passent mal et encore plus avec eux. Mais alors, toutes les sources possibles d’erreur sont cachées à l’utilisateur – invisibles par leur nature et caché à l’intérieur de l’ordinateur. En fait la seule complexité qui n’est pas caché est dans l’interface, et c’est également la partie la plus faillible … l’utilisateur lui-même. Il suffit en effet de ne prendre que quelques cas où c’est réellement la faute de l’utilisateur pour abolir une fois pour toute cette superstition qui consiste à toujours blâmer l’ordinateur.

6: La pensée magique

Ce sont le genre d’utilisateurs qui ont mémorisé la procédure pour obtenir de l’ordinateur de faire ce qu’ils veulent, mais n’ont aucune idée de comment cela fonctionne. Comme dans la magie, aussi longtemps que la formule magique sera connu, le résultat sera toujours obtenu. La nature binaire des commandes de l’ordinateur tend à alimenter cette croyance. Une fois sur le chemin de la pensée magique, certains utilisateurs renoncent alors à essayer de comprendre l’ordinateur comme un outil de travail et le traite comme une entité puissante mais incompréhensible avec qui on doit sans cesse négocié. Pour eux, l’ordinateur fonctionne de manière plus mystérieuse que de leur a façon dont ils l’utilisent.

7: L’attribution d’une personnalité à l’ordinateur

C’est l’utilisateur qui prétend, en toute honnêteté, que l’ordinateur le déteste, et il pourra même donner une longue liste d’expériences qui soutiendront sa conclusion. C’est aussi le genre d’utilisateur qui refuse d’utiliser un ordinateur ou une imprimante qui a eu un problème plus tôt, même si le service informatique l’a maintenant corrigé, parce que la machine va se souvenir de lui et la tentative de l’utilisateur se soldera inévitablement par un nouvel échec.

8: Prendre l’ordinateur pour une machine qui voit tout et sait tout

Cet utilisateur a la conviction que derrière tout les matériels et les logiciels, il y a un seul un cerveau géant qui voit tout et sait tout – ou devrait. Ils sont surpris quand les choses qu’ils ont faites ne semblent pas « coller ». Ce qui trahit ce genre d’utilisateur sont des questions comme dans « J’ai changé mon adresse e-mail. Pourquoi continue-t-il à utiliser mon vieux ?» ou « Avez-vous le changer partout dans le monde ? » ou « Quand on ouvre mon document on voit quelque chose de différent ? »

9: Supposer que l’ordinateur est parole d’évangile

Ce genre d’utilisateur ne parvient pas à reconnaître que l’informatique est comme la télévision. Même les personnes les plus crédules reconnaissent que tout ce qu’ils voient à la télévision n’est pas vrai, mais certains utilisateurs pensent que l’ordinateur est différent, que tout ce qu’il dit est la seule vérité car il fonctionne toujours très bien et ne se trompe jamais. Quand par exemple leur ordinateur leur répond « serveur introuvable » ils prennent cette affirmation pour vrai et en déduisent que leur quelque chose va mal avec le serveur de l’entreprise alors que cela peut provenir d’un mauvais branchement de la part de l’utilisateur. De même si l’ordinateur affiche un pop-up leur affirmant que le seul moyen de se débarrasser d’un virus détecté sur leur ordinateur est de télécharger un logiciel et de l’installer, alors l’utilisateur cliquera sur ce pop-up.

10: L’ordinateur possédé

Même les utilisateurs les plus rationnelles peuvent encore succomber à la superstition lorsque l’ordinateur ou ses périphériques semblent cesser de faire attention à eux et commencer à agir comme des fous – comme lorsque l’écran se remplit tout à coup avec des codes, ou un problème de clavier remplaçant des touches, ou une imprimante qui sort des pages de caractères incompréhensibles dû à une mauvaise sélection de police. Une suspicion que les ordinateurs détiendraient un esprit secret qui leur est propre – et que l’esprit n’est pas particulièrement stable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :