Hoang-Quang Dao

Donner une énergie plus positive : vouloir proposer, partager, créer du lien… mon blog.

Posts Tagged ‘Relationnel’

Gestion d’équipe et de la confiance

Posted by hoangquangdao sur 21 juin 2011

Dans le management moderne, il est généralement négatif se laisser aller à un « micro management » pour la gestion d’équipe, c’est-à-dire de vouloir interférer à tous les niveaux afin de tout contrôler par soi-même. La
confiance étant une base essentielle d’un management relationnel.

Inspirer la confiance

C’est bien connu, la confiance engendre la confiance. Afin de pouvoir faire confiance à son équipe et surtout avoir confiance sur le travail fourni il faut veiller à plusieurs choses:

  • Les compétences de l’équipe doivent répondre aux exigences du travail à fournir. La formation du personnel ou l’embauche de personnes possédant les compétences correctes sont donc primordiales.
  • Le manque de confiance en soi ou le manque d’expérience pour diriger un personnel plus expérimenté ne doit pas se manifester par une interférence avec son équipe.

Évidemment, il y a une différence entre le management générale et la « micro management », et même les meilleurs leaders peuvent parfois dégénérer en « micro management » lorsque le stress est élevé. Quand vous avez confiance en vos employés, ils sauront relever les défis et travailleront par eux-mêmes en faveur de ceux qui apprécient leurs contributions et ceux qui les traitent comme des professionnels. Cependant il faut aussi savoir retrousser vos manches et travailler aux côtés de votre équipe si nécessaire.

Obtenir plus de réalisations

Chaque minute que vous passez à surveiller de trop près quelqu’un est une minute que vous ne consacrez pas à des questions stratégiques qui peuvent aider à propulser l’organisation vers de nouveaux sommets. En outre, quand vous êtes sur le dos de quelqu’un en permanence, sa productivité en souffre aussi. En conséquence, vous faites tous les deux du travail moins bon.

Au lieu de tenir la main de votre équipe en leur expliquant exactement comment ils doivent faire leur travail, envisagez une approche différente de la gestion de projets. Lorsque le besoin s’en fait sentir pour un nouveau projet, vous pouvez décider de confier le projet à un de vos employés, lui attribuant une tâche de contrôle sur :

  • La documentation du projet
  • L’orientation générale et les résultats attendus
  • Les délais
  • La communication du projet

A partir de là, la personne doit vous fournir des rapports réguliers sur les progrès et l’avancement du projet, il ne vous restera qu’à gérer les exceptions et les demandes de clarifications. Il n’y a aucun besoin de constamment aller au bureau de la personne et de lui demander les mises à jour aussi longtemps que la personne vous fournit les informations à intervalles convenus et que les jalons sont respectés.

Cela vous libère du temps pour vous concentrer sur votre propre travail et maintien votre équipe vigilant sur leur travail en répondant à vos attentes. S’en tenir à une méthode de communication projet vise
également à inspirer la confiance de votre personnel, car ils savent que vous leur faite confiance pour être des professionnels.

Faire partie des nouveaux managers

Le « micro management » des gens ne leur laisse pas la possibilité de grandir. Lorsque vous les laissez faire leur travail et prendre la responsabilité des résultats, vous les aidez à mieux travailler par eux-mêmes. En effet, en ne cherchant pas systématiquement à résoudre tous les problèmes qu’ils peuvent rencontrer par vous-même, vous les forcer à chercher des solutions et des réponses. De toute évidence, ne soyez pas cruel. Si quelqu’un est vraiment bloquer et que vous seul pouvez débloquer la situation, il faut alors vous engager de résoudre le problème. Regarder les gens souffrir n’est pas vraiment amusant.

Fidéliser le personnel

Quand les gens ont des opportunités et peut voir les possibilités d’évolution, ils resteront. Si vous êtes le genre de leader qui inspire la confiance, les gens travailleront pour vous. La délégation de certaines responsabilités est un signe d’évolution concret pour une personne.

La promotion

Un DSI a forcément acquis la confiance et le respect de la direction pour atteindre ce niveau. Cependant, le DSI ayant gravi les échelons techniquement a parfois tendance à se concentrer sur la technologie au
détriment des objectifs de l’entreprise globale. Le DSI qui a gravi les échelons en passant la plupart du temps à faire le travail de son équipe ne se concentre pas sur son rôle de DSI et perdra le respect de sas pairs exécutif. En revanche, s’il est en mesure d’aller au-delà des racines techniques et peut aider à propulser l’entreprise, la promotion est inévitable.

Résumé

Faites confiance à votre équipe et évitez le « micro management » pour aider votre équipe à évoluer, aider l’entreprise à mieux atteindre ses objectifs et contribuer à votre propre carrière.

Publicités

Posted in Management, Stratégie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le bon consultant

Posted by hoangquangdao sur 7 avril 2011

Introduction

À un moment ou un autre, vous pourriez vous demander si vous
êtes bien fait pour un emploi de conseil et comment vous interagissez avec les collaborateurs
et la façon dont vous avez agi sur le terrain. Comment vous gérez chaque
instant déterminera le résultat dans le métier.

Ce qui fait la différence au niveau professionnel

Ridiculiser le travail d’un autre consultant

Rien ne peut paraître moins professionnel que de se moquer
du travail de quelqu’un d’autre. Même si une personne peut avoir fait quelques
erreurs flagrantes, peut-être y avait-il une raison pour ce qu’elles aient été
commises. On ne sait jamais. Donc, il est toujours préférable de jouer la
sécurité et de garder les commentaires pour vous. Cela ne vous rend pas
meilleur qu’un autre quand vous dites des choses comme: «Eh bien, je n’aurais
jamais fait comme ça ! » Faites votre travail du mieux que vous pouvez et garder
les remarques «hors ligne».

Faire des affaires dont vous n’êtes pas autorisé à
faire

Si vous travaillez pour un cabinet de conseil, vous le savez
il y a des canaux pour les clients afin de prendre la commande de matériel ou
de services. Bien sûr, si vous avez le temps et qu’ils ont encore besoin de
résoudre un problème, il est probablement prudent de prendre la demande en
charge – pour autant qu’ils soient facturés au tarif standard de la stratégie
commerciale du cabinet. Mais quand il s’agit de demandes en dehors des voies
appropriées de ceux des clients, il ne faut pas citer les prix et les frais que
vous n’êtes pas à 100% sûr. Si vous pensez qu’un client peut demander un devis,
soit il obtiendra de vous une fourchette de prix, soit il sera orienté vers le
bon numéro à composer.

Prendre des raccourcis

La dernière chose que vous voulez faire est de prendre un
raccourci dont vous n’êtes pas sûr du temps qu’il prendra. Une rustine
peut-très bien convenir si vous savez que vous devrez intervenir de nouveau
pour faire un correctif permanent. Mais finalement, ces raccourcis temporaire
échoueront et nécessitent davantage d’attention. Et le temps de l’échec est
inconnu. Il pourrait être la minute ou le mois plus tard. Ce n’est pas le type
de pari que vous devez prendre. Il frustre le client, et il vous êtes mal perçu.

Réserver sur le temps de la mission, du temps à la socialisation

Assurez-vous de facturer le client que pour le temps que
vous passez à travailler. Cela peut être difficile si vos clients sont des amis
ou des employés de vos amis. Quand vous allez à un travail dans ce contexte,
vous le savez, il y aura une période de temps passé à la socialisation, en
particulier lors de votre arrivée. Le début de la période de facturation commence
effectivement que lorsque vous commencez à travailler, non pas quand vous
parlez de la dernière soirée.

Les employés sont à votre image

Vous êtes là pour servir ceux qui vous engagent, qu’ils
peuvent ou ne peuvent pas être en mesure de faire leur travail pendant que vous
travaillez. Vous êtes en fait à leur service. Mais ils comprennent que vous
avez un travail à faire, et le plus souvent, ils le respectent. C’est lorsque
vous commencer à vous comporter comme si ces employés sont à votre service que
les choses peuvent devenir un peu tendu. Même si vous travaillez dans un petit
espace, n’oubliez pas que vous êtes l’envahisseur – et non eux.

Flirter

Peu importe comme un(e)employé(e) peut être mignon(ne), joli(e),
sexy, il ne faut pas s’engager dans une relation de flirt avec eux pendant que
vous travaillez. Vous êtes là pour faire un travail et le faire correctement.
Rien ne peut être plus rapidement sujet à la critique que quand votre esprit a
été victime de votre libido. Non seulement cela, vous ne savez jamais quand la
ligne entre le flirt et le harcèlement sexuel a été dépassée. Vous ne souhaitez
pas un costume de harcèlement sexuel portées contre vous et votre entreprise.
Si vous vous sentez un fort désir de communiquer avec un employé au travail,
partager votre numéro de téléphone et demander à cette personne de vous
appeler.

Participer à des discussions politiques ou
religieuses

Nous savons tous que les derniers thèmes dont vous voulez
discuter sur le lieu de travail sont la politique et la religion. Peu importe
la force de votre point de vue, ne risquez pas de tenter le loup. Si vous le
faites, vous regretterez certainement.

Laissez votre travail sans explication

Ne présumez pas que vous avez travaillé sur les ordinateurs ou
les applications sans que les utilisateurs ne le remarquent. Si les
«propriétaires» de ces postes de travail sont là, vous devriez leur faire
savoir de toutes les modifications apportées qui peuvent les affecter. Peu
importe leur degré de modification. On ne connait jamais le niveau de
compétence des utilisateurs, de sorte que vous ne pouvez pas être sûr de savoir
comment les petits changements seront perçus.

Défaut de documentation

La documentation est presque toujours l’une des dernières tâches
venant à l’esprit d’un consultant. Il convient, toutefois, qu’elle devienne
l’une des premières pensées. La documentation pourra toujours vous rendre la
tâche plus facile. Lorsque vous reviendrez sur le site, vous ne voulez pas
avoir à essayer de comprendre ce que vous avez fait la dernière fois que vous êtes
venu. Le document établit ce que vous avez à faire en sorte que si vous
revenez, vous pouvez reprendre le travail comme si vous venez de quitter.

Refuser d’écouter les besoins des employés

Il est inévitable que pendant que vous travaillez, les
employés vont vous parler. Plusieurs fois, ils seront fascinés par ce que vous
faites. Et parfois, ils vont penser qu’ils en savent plus que vous et souhaitent
vous aider. Mais dans la cacophonie de tout ce qu’ils disent, un de ces
employés pourrait mentionner quelque chose dont vous avez besoin d’entendre.
Quelqu’un pourrait connaître le tout petit problème qui est une cause
fondamentale du problème. Ou quelqu’un pourrait bien avoir un autre problème
qui peut être résolu (et facturés). Gardez vos oreilles ouvertes et ne donnez
pas l’impression aux employés que ce qu’ils ont à dire est sans importance
(même si cela l’est).

Conclusion

Le conseil peut être une affaire délicate. Vous devez être professionnel
tout le temps et vous avez à traiter tous vos clients comme s’ils étaient les
clients les plus importants que vous avez. Suivez ces conseils simples, et les
clients vous permetront de revenir et de vous référer à d’autres.

Posted in IT, Management | Tagué: , , , , | Leave a Comment »